Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

REFLEXION ET PARTAGE

REFLEXION ET PARTAGE

Des écrits sur mes reflexions du moment: histoire, philosophie, théologie, mes escapades, mais aussi des textes sur la nouvelle langue française


AFFAIRE DU COLLIER ACTE 1 Présentation de la scène

Publié par REFLEXION ET PARTAGE sur 12 Avril 2020, 21:27pm

Catégories : #HISTOIRE

AFFAIRE DU COLLIER ACTE 1 Présentation de la scène AFFAIRE DU COLLIER ACTE 1 Présentation de la scène

AFFAIRE DU COLLIER ACTE 1 Présentation de la scène

L’affaire se passe au XVIII siècle sous Louis XVI, que seuls les passionnés d’histoire, en ont connaissance. Elle est très longue, donc je vous la développerai en plusieurs histoires.

L’affaire du collier est un des faits d’avant la révolution qui va tout cacher : les complots contre le roi, les déficits, la famine. Pris par cette affaire comme bons nombres de la noblesse ; le roi Louis XVI, ne verra pas la révolution venir, ou du moins de cette importance.

Pour comprendre cette affaire, qui aboutira à une tragédie ; celle de la perte de tout contrôle du roi sur son royaume, et qui finira par la perte de sa vie.

Mais alors que le mariage de Figaro venait d’être représenté et l’émotion produite par cette pièce durait encore ; un autre spectacle, avec une autre scène, un autre drame bien autrement plus profond et réel cette fois vient s’emparer de l’attention du public.

Les acteurs de cette affaire sont:

Une reine de France, un prélat, un aventurier de sang royal, une courtisane, un gentilhomme douteux, un gendarme, un mystérieux étranger charlatan et conspirateur.

La scène se passe dans le parvis d’une cour criminelle. Le public : c’est toute l’Europe. Le décor est planté. Le sujet : LE COLLIER DE LA REINE

Ne vous étonnez pas que nous descendions, un peu en avant, dans cette affaire du collier, si obscure, si fameuse à la fois. Quoi de plus propre à dissiper, le prestige des gloires de la convention, à ruiner au profit de l’individualisme, l’ancien principe d’autorité, que le spectacle de la couronne tout à coup tombé, non plus seulement dans la poudre, mais dans la fange du greffe

Quand l’histoire se charge de composer des drames elle le fait dans l’ordinaire sérieusement, mais cette tragédie fut terrible. On vit : un prince de la maison de Rohan accusé de vol, un cardinal confronté avec une courtisane, un grand aumônier de France accablé sous le poids d’une solidarité infamante, on y vit une reine la fille de Marie-Thérèse, réduite à abandonner au hasard d’un débat de nombreux scandales ; sa vertu mise en question et son honneur insulté.

Dans cette danse macabre de la corruption et des scandales, on ira jusqu’à opposer les Rohan aux Bourbons. Des descendants des chevaliers furent les premiers à déchirer la réputation de leur souveraine. Les ministres se séparèrent. L’Europe fut inondée de libellés. Enfin la vie des grands : leurs jalousies, leurs querelles, leurs intrigues se trouvant livrés aux commentaires de la multitude et le mépris monta au lieu de descendre

Ajoutons que ce fut le parlement qui décida, entre la femme du roi et un prince de l’église, ce qui donnait la magistrature pour arbitre à deux puissances, qu’il n’avait pu jusqu’alors qu’envier en les servants.

Et ce fut-là, certes une nouveauté menaçante qu’on songe aux dates de 1785 le procès du collier et 1789 la révolution.

Nous verrons au fil du temps et des épisodes, le rôle d’une certaine Madame de la Motte, femme qui était mariée à un gendarme, qui se séparera de celui-ci. Nous pourrons juger, le degré de son habileté vis-à-vis de la cour du roi ; mais cela est une autre histoire que j’aurai le plaisir de vous développer, la prochaine fois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents