Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

REFLEXION ET PARTAGE

REFLEXION ET PARTAGE

Des écrits sur mes reflexions du moment: histoire, philosophie, théologie, mes escapades, mais aussi des textes sur la nouvelle langue française


SEANCE 1 : PRESENTATION EVANGILE SELON MARC

Publié par REFLEXION ET PARTAGE sur 8 Avril 2021, 16:32pm

Catégories : #THEOLOGIE, #REFLEXIONS ET PARTAGE

SEANCE 1 : PRESENTATION EVANGILE SELON MARC

SEANCE 1 : PRESENTATION EVANGILE SELON MARC

L’évangile selon Marc a été longtemps le plus oublié des évangiles. D’abord à cause de son infériorité quantitative, par rapport aux évangiles selon Matthieu, Luc et Jean. Ensuite, parce que, sur le plan littéraire, il était nettement plus médiocre que les autres récits. Enfin à cause de son manque apparent de composition et donc d’élaboration théologique.

Aussi, jusqu’à Vatican II, on ne lisait dans la liturgie, que quatre péricopes de l’évangile selon Marc et son récit de la passion. Deux éléments ont contribué à relancer l’intérêt, pour l’évangile selon Mac

1-      La naissance de la question synoptique au XVIII° siècle. Devant les nombreuses similitudes, des divergences entre les évangiles selon Matthieu, Marc et Luc, les chercheurs ont reconnus l’antériorité de l’évangile selon Marc. Ainsi les rédacteurs des évangiles selon Matthieu et selon Luc reprennent le schéma global de l’auteur du second évangile

2-      La découverte dans les années 50 de la qualité théologique de l’évangile selon Marc. Le texte n’avait pas qu’une valeur documentaire et son rédacteur n’était pas qu’un compilateur de sources. C’était un véritable théologien puisqu’il pose et répond à la question « Qui est cet homme ? Jésus-Christ, le fils de dieux »

I L’AUTEUR

UN ANONYME 

Contrairement à ce que pourrait laisser penser l’appellation sous l’laquelle il est connu, l’évangile selon Marc est un écrit anonyme. Certes, les manuscrits anciens attribuent à un dénommé Marc, le texte du second évangile, mais les premières attestations des titres des évangiles remontent seulement à la fin du IIème siècle. Même un lecture attentive de cet ouvrage ne permet pas de trouver le moindre renseignement explicite sur son auteur.

ATTRIBUTION A « MARC »

Dès le II° siècle de notre ère, différent auteurs chrétiens attestent que l’auteur du second évangile serait bien un dénommé « Marc », interprète de l’apôtre Pierre. Trois témoignages vont dans ce sens :

A)     Celui de Pépias évêque de Hiérapolis en Phrygie, vers l’an 110, transmit par Eusèbe de Césarée dans son histoire Ecclésiastique, rédigée au IV° siècle.

B)     Puis le témoignage de Justin qui, dans son livre : « Dialogue avec Typhon » en l’an 106 évoque des « Mémoires de pierre » qu’on peut assimiler à l’évangile selon marc puisqu’il rapporte qui ne se trouve qu’en : Mc 3,17

C)     Enfin ce qu’écrit Irénée de Lyon, vers l’an 200 dans son ouvrage contre les Hérésies « in Adversus Haer ».

LES DONNEES DU NOUVEAU TESTAMENT

A côté des événements fournis par la tradition ecclésiastique, il faut rajouter les données qu’on recense dans les livres du Nouveau Testament, dans la mesure où le nom de « Marc » n’est pas inconnu du Nouveau Testament. Pas moins de septe passages font mention d’un personnage appelé « Marc » ( Ac 12,12 ; 12 25 ; 15, 36-40 ; Col 4,10 ; Phm 24 ; 2Tm 4,1 ; 1P 5,13)

A partir de ces différents extraits, on ne peut affirmer qu’un homme surnommé Marc est présenté comme cousin de Barnabé. Lors du premier voyage missionnaire de Paul vers 45, un dénommé Marc s’embarque avec Paul, mais arrivé en Pamphylie, il refuse d’aller plus loin et retourne à Jérusalem, D’où un certain froid entre Paul et Marc. Vers l’an 49 Paul s’oppose  à ce que Marc l’accompagne de nouveau en dépit du désir de Barnabé. Pourtant on retrouve Marc aux côtés de Paul vers l’an 61 63, à Rome, apparemment réconciliés. En Colossiens comme en Philippiens et en 2 Timothée, Paul fait également mention de la présence de Marc auprès de lui.

L’hypothèse du Marc présenté dans le Nouveau Testament comme auteur du second évangile est une solution possible quoiqu’invérifiable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents