Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

REFLEXION ET PARTAGE

REFLEXION ET PARTAGE

Des écrits sur mes reflexions du moment: histoire, philosophie, théologie, mes escapades, mais aussi des textes sur la nouvelle langue française


L’ANCIEN FRANÇAIS PART1

Publié par REFLEXIONS ET PARTAGE sur 30 Janvier 2018, 21:38pm

Catégories : #FRANCAIS

L’ANCIEN FRANÇAIS PART1

L’ANCIEN FRANÇAIS PART 

 

Il est impossible de déterminer la date à partir de laquelle le roman, fait place à l’ancien français, car les faits linguistiques évoluent très lentement à cette époque.

C’est entre 950 et l’an 1000 ; que l’ancien français remplacera progressivement le roman. De même c’est vers l’an 1000 que la littérature religieuse issue des monastères, se rapprochera du vieux français.

Il se manifestera sous forme de dialecte, dans trois secteurs, au sein du pays d’Oïl «le francien, le champenois, le picard, le normand. »

Ila été employé en 1066 en Angleterre ; par l’invasion des Normands de Guillaume le Conquérant. Il prit comme dialecte : l’Anglo-Normand.

Le dialecte Picard, se distinguait du dialecte de Paris, par le fait que le c latin se prononçait K ; alors que dans les autres dialectes, il se prononçait ch.

 

Exemple : Caen et à Amiens on disait un cat, un keval; à Paris c’était un chat, un cheval. Remarquons que dans la langue anglaise il reste des mots de ce dialecte comme le cat

 

Le Francien, la langue qui s’affirme dans le Paris de l’époque, fera tâche d’huile sur le territoire non sans mal. Mais il faut remarquer, que sur le plan politique et administratif, Paris est la place forte.

C’est à partir de 1250, que Paris aura une influence Européenne, de par son université : « La Sorbonne ».

La Sorbonne, était à l’origine un pensionnat, pour maîtres, et, étudiants peu fortunés ; on y enseignait la théologie.

Robert Sorbon, confesseur de Saint Louis, fera transformer ces lieux, qui seront le fondateur de la Sorbonne en 1257.

Alors me diriez-vous, on y enseignait la théologie, donc le latin, oui mais est arrivé le Francien, qui eut sa place, et, bénéficiera du prestige de l’université. Si bien nous aurons le latin qui fut enseigné pour la théologie, et le Français, qui sera dans une littérature de l’époque, plus abordable.

Avant de revenir sur la toile ; une petite poésie qui date de la renaissance écrite par Villon

- A musars et claquepatins

- A servant et filles mignotes

-Portans surcotz et juste cotes

- A cuideraux d’amours transsis

-Chaussans sans meshaine fauve botes

Je crie a toutes gens mercis

 

Le prochain chapitre traitera sur la grammaire de l’ancien Français

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents